/ / /

 ps chemin x 01 i

 

JESUS JUGE PAR PILATE ET CONDAMNE A MORT

Deux hommes face à face
Ponce Pilate : assis sur un trône surélevé de quatre marches
son bras tendu est prolongé par le bras du soldat.
Il représente la puissance et la loi.
Jésus : couronné d'épines, les mains liées,
un homme livré dans la foule des anonymes, la grisaille de l'humanité.

Et moi, de quel côté suis-je placé ?
Du côté des puissants qui ont tout pouvoir sur les autres ?
Du côté de ceux qui jugent et qui condamnent ?
Ou du côté de Jésus, lui qui a passé sa vie à prêcher l'amour de son prochain,
Et qui est condamné pour avoir osé dire la vérité ?
En tout cas je n'ai pas le droit de juger les autres, car je suis moi-même un pêcheur.

 

ps_chemin_x_08_i.jpg  

JESUS EST CHARGE DE SA CROIX

Elle prend toute la place cette grande croix.
Jésus la tient de ses deux mains.
Il ne la traîne pas. Il la porte sur son dos.
Le chemin de croix commence : c'est une rude ascension.
 
Cette croix Jésus la connaît bien
Dans son atelier de charpentier à Nazareth, il a travaillé le bois : "Les poutres, les planches, il connaît".
Et moi, j'ai aussi à porter ma croix.
Ma croix c'est mon travail, mes devoirs de chaque jour, mes douleurs et mes chagrins.
J'ai besoin de courage pour monter au calvaire.

 

ps chemin x 09 i 

 

JESUS TOMBE SOUS LE POIDS DE SA CROIX

Il ne la porte plus, sa croix.
Elle l'écrase de tout son poids. Les bourreaux sont étonnés : on le croyait plus fort que ça.
Une pierre sur le chemin et c'est la chute !
L’humiliation.

Au début du chemin tout va bien.
On part armé de tout son courage.
Et puis, alors qu'on ne s'y attend pas, on tombe.
Le plus grave ce n'est pas de tomber, c'est de rester à terre.
L'honneur de l'homme c'est de se relever après chacune de ses chutes, et reprendre son chemin avec quelques blessures en plus.
Mais en calcul la croix n'est-elle pas le signe Plus ?

 

ps chemin x 04 i 

 

JESUS RENCONTRE SA MERE


Une pause - pourquoi s'arrêtent-t-ils ?
Marie s'est détachée de la foule. C'est sa mère.
Elle baisse la tête : peut-être honteuse d'être aussi impuissante ?
Jésus ne peut embrasser sa mère. C'est la croix qu'il étreint de ses deux bras.

Tout à l'heure, du haut de la croix, Jésus dira : " Voici ta mère ".
La maman de jésus est aussi notre maman.
Elle nous accompagne partout, elle sera toujours là " maintenant et à l'heure de notre mort "
Tu peux l'appeler à ton secours.
Tu peux lui confier toutes tes peines, une maman ça comprend tout.

 

ps chemin x 05 i 

 

SIMON DE CYRENE AIDE JESUS A PORTER SA CROIX

Il s'appelle Simon, comme l'artiste qui a fait ce tableau.
C'est un homme jeune et fort qui revenait des champs,
il avait fait sa journée et avait hâte de rentrer chez lui.
Mais Voilà qu'on l'embauche pour aider le condamné.
Rude corvée, physiquement et moralement.

" Pourrais-tu me rendre un service ? "
" Pourrais-tu me donner un coup de main ? "
Tout au long de nos journées il y a des appels de ce genre.
Si je savais qu'en rendant ce service, je porte la croix avec Jésus !…
" Tout ce que vous ferez aux plus petits d'entre mes frères, c'est à moi que vous l'aurez fait. "

 

ps chemin x 06 i 

VERONIQUE ESSUIE LA FACE DE JESUS

Au milieu de ce chemin douloureux, une silhouette claire, un rayon de soleil.
C'est Véronique - jeune fille au grand cœur qui brave les interdictions des soldats
et vient essuyer le visage ensanglanté de Jésus.
Elle n'a pas la force de Simon pour porter la croix mais elle a la tendresse et la délicatesse de l'amour pour consoler et soulager.


Nous avons tous ressenti le bienfait d'un sourire, d'une parole de réconfort, d'un geste amical.
Dans un monde dur et brutal, il y a des êtres qui savent apaiser, rendre espoir.
Nous croisons tous les jours des gens qui souffrent.
Sachons nous arrêter, les écouter, les soulager, les aimer.

 

ps chemin x 07 i 

 

JESUS TOMBE POUR LA SECONDE FOIS

Après le geste de l'amour, c'est celui de la violence, de la haine.
Le bourreau brandit son fouet et s'apprête à frapper l'homme qui est à terre.
Lâcheté, méchanceté. Jésus n'en peut plus.
Pendant la nuit il a dù subir la flagellation, 40 coups de fouet. C'est le règlement.
Mais là les bourreaux en rajoutent. Pourquoi cette cruauté ?

Et moi, ne suis-je pas lâche parfois ?
Il y a une part de l'humanité qui est sans pitié.

 

 

ps chemin x 08 i 

 

JESUS CONSOLE LES FEMMES DE JERUSALEM

Jésus s'est relevé. Il domine même la foule et il s'adresse à eux comme il l'a fait si souvent en prêchant l'Evangile.
Il a pitié de ces femmes de Jérusalem, de leurs enfants, de tout ce peuple qui l'avait suivi et écouté.
Nous faisons tous partie d'une famille, d'un peuple et nous sommes solidaires.
Nous partageons leurs heures de gloire mais aussi leurs malheurs.


"Une âme qui s'élève, élève le monde. "
Si nous montons, si nous progressons, d'autres progressent aussi, mais si nous partons à la dérive, d'autres risquent aussi de se perdre.

 

ps chemin x 09 i 

 

JESUS TOMBE POUR LA TROISIEME FOIS

On est arrivé au sommet de la colline, le lieu du supplice. Le soldat reprend la croix.
Les bourreaux connaissent leur métier. Ils vont tout préparer pour le sacrifice.
La victime est à terre, comme un animal.
L'agneau de Dieu qui va être immolé à l'abattoir.

Le sacrifice de Jésus a été accompli le Vendredi Saint sur le Calvaire.
Mais à chaque messe, ce sacrifice est rendu présent pour que nous puissions nous y unir.
Nous venons à la messe pour participer à l'offrande que Jésus fait de sa vie pour que le monde soit sauvé.

 

ps chemin x 10 i 

 

JESUS EST DEPOUILLE DE SES VÊTEMENTS

Les bourreaux arrachent sa tunique collée à ses blessures.
Toutes ses plaies sont à vif et le sang coule.
Entre les mains de ses bourreaux
il est un jouet qu'on traite sans aucun respect, aucune pitié.

On croit que le bonheur c'est de posséder - c'est faux,
car je ne serai jamais satisfait. J'en voudrais toujours plus.
Les épreuves de la vie se chargent d'ailleurs de me dépouiller.
Le bonheur il est dans mon cœur, dans ma conscience, si malgré tout, je continue à aimer et à mettre ma confiance dans le Seigneur.

 

ps chemin x 11 i 

 

JESUS EST CLOUE SUR LA CROIX

Il est étendu de tout son long sur cette croix
les bourreaux le clouent à grands coups de marteaux.
La foule est mise à l'écart pour laisser les bourreaux faire leur travail.
Le ciel est de plus en plus noir.
La souffrance est terrible.

Être attaché, être prisonnier, être torturé.
Des gens le sont aujourd'hui dans notre monde.
Il y a aussi de grands malades, des handicapés, fixés à leurs fauteuils roulants ou à leur lit d'hôpital. Et moi qui aime tant ma liberté.
Mais la vraie liberté c'est de ne pas être esclave de ses vices.
Jésus attaché à la croix était l'homme le plus libre qui soit :
" Ma vie nul ne la prend mais c'est moi qui la donne. "
C'est en pleine liberté que je donne ma vie à Dieu et à mes frères.

 

ps chemin x 12 i 

 

 JESUS MEURT SUR LA CROIX


Entre ciel et terre, la croix est au centre,
c'est l'événement majeur de l'histoire de l'humanité.
Les bras ouvert pour nous accueillir tous contre son cœur transpercé.
Marie tend les bras, par ce geste elle s'offre elle aussi en sacrifice.
St Jean à qui Jésus a confié sa mère, la soutient. Marie-Madeleine écrasée par son chagrin.
Les autres à distance ne savent plus trop que penser de tout cela.

Est-ce que nous nous rangeons parmi les fidèles avec Marie, St Jean, et Marie-Madeleine ?
Retenant les dernières paroles de Jésus, cet acte de foi :
"Mon père je remets mon âme entre tes mains. "
Où, sommes nous du côté de ceux qui doutent et qui ricanent
"Si tu es le fils de Dieu, descend de ta croix et nous croirons en toi ! "
Il en a sauvé d'autres, il est incapable de se sauver lui même,
même son père l'a abandonné !

 

ps chemin x 13 i 

 

JESUS EST DESCENDU DE LA CROIX

La mort est passée. Le corps n'a plus de couleur.

Seules les taches de sang rappellent ses tortures.
Il est inerte entre les mains de ceux qui se dépêchent
car le sabbat va commencer à la tombée de la nuit.
Il faut que tout soit terminé avant.
Marie veut toucher une dernière fois le corps de son enfant.
Les autres femmes sont enfermées dans leur chagrin.
Si nous avons été confronté à la mort d'un être cher,
nous savons un peu ce qui se passe à ce moment là :
un soulagement parce qu'il ne souffre plus mais aussi le vide, le sentiment terrible que c'est fini, qu'on ne peut plus communiquer.
Heureusement il y a des choses à faire pour l'ensevelissement,
la cérémonie d'adieu, les gens à prévenir.
On reçoit une force à ce moment là, des grâces qui nous permettent de continuer.

 

ps chemin x 14 i 

 

JESUS EST DESCENDU AU TOMBEAU


  C'est un tombeau tout neuf prêté par un notable pharisien, Joseph d'Arimatie.
On n'a pas eu le temps de nettoyer le corps, de l'embaumer, et de l'ensevelir.
 

Solidarité